Skip to main content

Chirurgie de la peau

La chirurgie dermatologique

La peau est l’organe le plus grand du corps humain et le siège d’une infinité d’anomalies qui signent parfois une maladie sous-jacente. La chirurgie esthétique travaille la peau et les formes ; la chirurgie dermatologique retire radicalement les lésions cutanées et fait en sorte que la cicatrice dans la peau qui en résultent soient le moins visibles possible.

La chirurgie dermatologique a pour but l’ablation de lésion cutanée ou sous cutanée bénigne

Pour la chirurgie dermatologique bénigne il s’agit le plus souvent d’ôter des taches cutanés type grain de beauté (naevus), ou des grosseurs sous cutanées type lipome. Ces lésions peuvent gêner esthétiquement le patient lorsqu’elles se situent sur le visage, ou le gêner fonctionnellement lorsque ses lésions se situent sur certaines zones de frottement comme la ceinture ou sous les dessous (soutien-gorge).

 

Comment identifier un grain de beauté cancéreux ?

 

Cette chirurgie cutanée s’effectue le plus souvent sous anesthésie locale pure. Elle ne nécessite pas d’être à jeun et le patient peut ressortir immédiatement après l’intervention. La cicatrice qui en résulte est le plus souvent fine et s’intègre dans les plis naturels du visage.

La cicatrice évoluera sur an, avec un épisode inflammatoire (c’est à dire rouge et indurée) entre le 3ème et le 9ème mois post opératoire.

Ablation de lésion cutanée maligne (cancer cutané)

En ce qui concerne la chirurgie des cancers de la peau il s’agit cette fois-ci d’une chirurgie curatrice obligatoire. En effet si la lésion n’est pas retirée, le cancer cutané continuera d’évoluer localement (en profondeur et latéralement).

Il faut pour cela préalablement identifier la nature du cancer :

Quelles sont les différences entre un carcinome et un mélanome ?
cancer de la peau : mélanome & carcinome

Approche de la chirurgie dermatologique

La pratique de la chirurgie dermatologique nécessite des connaissances en dermatologie -ce qui permet d’éviter d’opérer des lésions inoffensives ou spontanément résolutives- et une pratique de la chirurgie fine telle qu’on la trouve en esthétique.

A cet effet, j’ai obtenue un Diplôme Universitaire D.U. des techniques microchirurgicales de l’École de Chirurgie du fer au moulin à Paris et effectué un travail de recherche et obtenu un diplôme Universitaire (DU) sur les plaies et la cicatrisation attachée au service de chirurgie esthétique au sein des l’hôpitaux publics à Montpellier en 2010 – 2012.

Date de dernière mise à jour : 11/03/2024

4.7/5 - (10 votes)