Skip to main content
Grain de beauté - naevus et cancers cutanés
Grain de beauté - naevus et cancers cutanés
Grain de beauté & cancers cutané

Qu’est-ce qu’un grain de beauté?

Un grain de beauté (qui est aussi appelé nævus) est une excroissance cutanée très courante qui se forme lorsque les cellules responsables de la couleur de la peau (qui se nomment mélanocytes) s’accumulent sous la couche superficielle de la peau. La taille, la couleur et l’apparence des grains de beauté varient.

Leur aspect peut changer au fil du temps. Ils sont normalement circulaires, quoiqu’ils puissent aussi être de forme ovale ou irrégulière. Leur couleur varie du rouge rosâtre ou brun pâle au brun foncé ou noir.

grain de beauté ou naevus sains

détails de grains de beauté (naevus) sains

Les grains de beauté cancéreux

Comment identifier un grain de beauté cancéreux ?

Observez votre peau pour détecter précocement un mélanome

Le mélanome peut être diagnostiqué et reconnu par chaque individu qui a été sensibilisé au dépistage des grains de beauté.

La règle de dépistage est simple : les dermatologues et d’autres professionnels de la santé utilisent la « règle de l’ABCDE » qui suit pour déceler les changements potentiellement dangereux dans les grains de beauté existants ou nouveaux. Vous pouvez aussi vous en servir pour examiner votre peau à domicile.

A = asymétrique (dont les deux côtés ou moitiés ne sont pas identiques),
B = bords irréguliers (les bords ne sont pas nets),
C = couleurs différentes (la couleur d’un grain de beauté n’est pas uniforme – par exemple, brun pâle et brun foncé),
D = diamètre supérieur à 6 mm,
E = évolution (tout changement marqué de forme, de couleur ou d’apparence des grains de beauté existants).

A

Asymétrique

B

Bords

C

Couleur

D

Diamètre

E

Évolution

NORMAL

melanome asymetrie a

Symétrique

melanome bord a

Bords réguliers

melanome couleur a

1 couleur

melanome taille a

Moins de < 6mn

melanome evolution a

Grain de beauté normal

MÉLANOME

melanome asymetrie b

Asymétrique

melanome bord b

Bords irréguliers

melanome couleur b

Plusieurs couleurs

melanome diametre b

Plus de > 6mn

melanome evolution b

Changement de taille, forme & couleur

Chirurgie dermatologique

La chirurgie des cancers cutanés est une chirurgie curatrice obligatoire

En effet si la lésion n’est pas retirée, le cancer cutané continuera d’évoluer localement (en profondeur et latéralement). Et dans certains types de cancers cutanés l’évolution se fera à distance (métastase).

Il est donc nécessaire d’enlever ces cancers cutanés. Les cancers épithéliaux (ou carcinomes), tumeurs cutanées les plus fréquentes, sont dix fois plus nombreux que les mélanomes. Les mélanomes ou les carcinomes épidermoïdes (CE) nécessite une chirurgie précoce.

“Pour ma part, je garde toujours des créneaux d’urgence pour ce type d’intervention, ce qui permet d’assurer à mes patients une prise en charge rapide.”
Dr Antonio Brancati – Chirurgien plasticien à Nantes

La chirurgie des cancers de la peau (cancers épithéliaux)

carcinome : 3 types de cancers de la peau

La chirurgie des cancers de la peau (cancers épithéliaux) nécessite d’ôter la lésion (exérèse du naevus) avec des marges de sécurité allant de 3mm à 2cm en fonction du type de cancers cutanés.

La chirurgie des cancers cutanés est donc pourvoyeuse de séquelle, de cicatrice.

La chirurgie des tumeurs cutanés utilise des techniques qui permettent de dissimuler au mieux ces cicatrices dans les plis naturels ou dans les rides.

Malheureusement parfois une greffe de peau peut s’avérer nécessaire.

Les interventions chirurgicales des cancers cutanés

Pour les cancers cutanés épithéliales (ie: qui recouvrent la surface du corps ou qui tapissent l’intérieur de tous les organes creux) qui inclut le carcinome spinocellulaire et le carcinome basocellulaire, les interventions s’effectuent le plus souvent au bloc opératoire sous anesthésie locale associé à une neurolept analgésie (c’est à dire une sédation), en ambulatoire.

 

Je revois le patient environ 10 jours après l’intervention, puis à 3 ou 6 mois pour juger de l’évolution cicatricielle.

Questions fréquentes relatives aux cancers de la peau

Quel geste de prévention à adopter ?

Pour limiter le risque de cancer cutané, il convient :

  • D’éviter le soleil entre midi et 16h
  • Recherchez l’ombre le plus souvent possible.
  • De porter un chapeau, des lunettes de soleil et un tee-shirt et utiliser une protection solaire en la renouvelant fréquemment (indice 30 minimum / renouveler toutes les 2 heures).
  • Faire attention aux zones à risque d’attraper des coups de soleil :
    • le visage,
    • les oreilles,
    • la nuque,
    • les épaules,
    • Le dos,
    • Le dessus des pieds si chaussures découvertes
  • Attention : l’eau et la transpiration suppriment l’effet protecteur de la crème solaire.
  • Se méfier des nuages, les UV (Ultra-violet)  nocifs traversent les nuages !
  • Se méfier du parasol, qui ne crée pas une ombre protectrice (risque de réverbération sur le sable et de coup de soleil.
  • Protégez vos enfants dès leur plus jeune âge et apprenez-leur les bons gestes.
  • La meilleure protection reste vestimentaire.

Quelles sont les causes de la formation des grains de beauté?

Plusieurs facteurs peuvent entraîner la formation de grains de beauté :

Les facteurs de risque externes, liés à l’environnement, aux modes et conditions de vie :

  • l’exposition au soleil et aux ultraviolets artificiels (plus sa durée est importante, plus le nombre de grains de beauté augmente),
  • les antécédents de coups de soleil reçus notamment pendant l’enfance.

Les facteurs de risque internes, c’est-à-dire constitutifs des individus :

  • le phototype qui caractérise la sensibilité de la peau aux rayonnements ultraviolets. Il existe plusieurs phototypes correspondant à différents types de peaux et couleurs de cheveux (le phototype le plus à risque est celui de la peau claire avec cheveux roux ou blonds, yeux clairs, taches de rousseur) ;
  • la sensibilité face au soleil (peau qui a tendance à brûler et ne bronze pas ou peu) ;
  • un nombre élevé de grains de beauté (plus de 50), la présence de grains de beauté d’aspect inhabituel ou congénitaux (c’est-à-dire présents depuis la naissance) de grande taille ;
  • des taux élevés de cortisone, de corticotrophine et d’autres hormones favorisant la croissance ;
  • les antécédents personnels ou familiaux (parents au 1er degré) de mélanome. Dans certains cas, votre dermatologue peut vous proposer une consultation d’oncogénétique à la recherche d’un gène prédisposant au mélanome (notamment lorsque plusieurs cas de mélanome sont diagnostiqués au sein d’une même famille) ;
  • l’immunosuppression (affaiblissement du système immunitaire qui empêche l’organisme de lutter contre les infections).

Quand aller voir un dermatologue?

  • Une fois par an, si vous avez des facteurs de risque de développer un mélanome ;
  • Si vous constatez une lésion qui se modifie (saigne quand on la touche, se modifie avec le temps, ne ressemble pas aux autres, qui répond aux critères “ABCDE” ).

Sources d’informations

 

Date de dernière mise à jour : 07/02/2024