Skip to main content
chirurgie des cuisses et des jambes
chirurgie des cuisses et des jambes
Cuisses et jambes

Les jambes au sens large du terme, ont toujours eu un rôle important dans la séduction et la beauté de la personne.

Au fil des années qui s’écoulent, des prises et pertes de poids, de la réduction de l’activité physique, les femmes voient leurs cuisses perdre en beauté.

Une gène s’installe de plus en plus avec une perte de confiance en soi-même et une perte en mise en valeur de cette partie du corps.

La demande de remodeler les cuisses par un geste chirurgical est de plus en plus fréquente.

Une intervention de lifting des cuisses peut être alors proposée pour retrouver une peau plus retendue et une silhouette plus fine des membres inférieures.

Objectif : Agir sur la peau et le volume

On associe donc une résection de la peau + lipoaspiration de la surcharge graisseuse locale

Si l’efficacité d’une telle intervention est bien avérée, il faudra néanmoins bien discuter de son indication car l’amélioration ne se fait qu’au prix d’une cicatrice conséquente qui doit être bien acceptée.

L'intervention du lifting des cuisses

Le lifting de cuisses est une intervention qui permet de redraper la face interne des cuisses.

En effet, après une perte de poids massive ou avec le vieillissement de la peau, la face interne des cuisses présente une détente cutanée responsable de nombreux plis avec un aspect fripé de la peau.

Cet aspect fripé de la peau est plus ou moins associé à un excès graisseux.

Les patientes ayant alors des cuisses qui se touchent de façon importante sont demandeuses d’une chirurgie à ce niveau.

Le lifting de cuisses est alors la chirurgie la plus fréquemment utilisée.

POINTS CLÉS DE L’INTERVENTION

  • Affiner et raffermir les cuisses
  • Traiter le relâchement cutané lié au vieillissement ou au régime
  • Bénéfice psychologique majeur en post bariatrique

Les candidat(e)s

Suite à une grosse perte de poids les cuisses se retrouvent avec un excès de peau important, gênant l’habillement et l’activité physique et entrainant des irritations cutanées (intertrigos), de la face interne des cuisses.

Parfois avec l’âge, la peau se flétrie et on retrouve un excès cutané de la face interne de cuisse qui apparait disgracieux.

Un lifting de cuisse est indiqué pour retrouver la silhouette fine de la cuisse.

lifting des cuisses

L'intervention chirurgicale

Le lifting de cuisses est une intervention qui permet de redraper la face interne des cuisses.

En effet, après une perte de poids massive ou avec le vieillissement de la peau, la face interne des cuisses présente une détente cutanée responsable de nombreux plis avec un aspect fripé de la peau.

Cet aspect fripé de la peau est plus ou moins associé à un excès graisseux.

Les patientes ayant alors des cuisses qui se touchent de façon importante sont demandeuses d’une chirurgie à ce niveau.

Le lifting de cuisses est alors la chirurgie la plus fréquemment utilisée.

Quel type de cruroplastie est la plus adaptée pour moi ?

  1. En cas de relâchement cutané concentré sur la partie supérieure de la cuisse : on peut réaliser une cruroplastie dite horizontale : la cicatrice se situe dans le pli de l’aine en avant et se prolonge dans le sillon sous fessier en arrière.
  2. En cas de relâchement cutané globale de la cuisse et englobant le genou : il est préférable de réaliser une cruroplastie verticale qui permettre d’absorber la totalité de l’excèdent cutané. La longueur de la cicatrice sera fonction de l’importance du relâchement

La technique du lifting des cuisses

lifting cuisse médiane

Le lifting consiste en une lipoaspiration de l’ensemble des cuisses associée à une résection cutanée verticale de la face interne des cuisses.

  • Le lifting des cuisses entraînera alors une cicatrice verticale allant du pubis jusqu’à quasiment au niveau des genoux.
  • Le lifting de cuisses nécessite une hospitalisation de deux à trois nuits. L’intervention chirurgicale s’effectue sous anesthésie générale et est associé à une lipoaspiration.
  • Le post-opératoire est caractérise par le port de vêtements de contention post opératoires.

Le lifting de cuisses est une chirurgie relativement délicate, relativement pourvoyeuse de petites complications comme des désunions au niveau de la cicatrice, des petites infections au niveau de l’aine ou encore un écoulement de lymphe qu’on appelle “lymphorées” ou “lymphocèle”.

C’est pourquoi un contrôle en post opératoire entre dix et quinze jours est effectué pour vérifier l’absence de ces complications et  également un autre contrôle est prévu entre trois et six mois après le lifting de cuisses pour juger du résultat.

Malgré les risques relativement élevés des complications, les patientes sont très contentes du lifting de cuisses puisque à l’issue de cette chirurgie, malgré la cicatrice verticale les cuisses ne se touchent plus ce qui facilite l’habillement et le confort.

Améliorer La cicatrisation

La cicatrisation reste un phénomène aléatoire dont la qualité ne peut en aucun cas être garantie. Votre chirurgien, qualifié et spécifiquement formé à ce type d’intervention, utilisera les meilleures techniques chirurgicales et technologies pour vous permettre d’optimiser le résultat cicatriciel mais ceci ne supprimera pas cet aspect aléatoire et ne garantira pas un résultat invisible.

améliorer cicatrisation par laser Nantes

Les cicatrices ne disparaîtront jamais totalement. Souvent très rouges après l’intervention, elles commenceront à s’estomper après six mois et deviendront légèrement rosées.

Il est conseillé de masser les cicatrices avec une crème hydratante deux semaines après l’intervention et, surtout, de ne pas s’exposer au soleil.

Leur aspect sera définitif après un an. A ce moment, elles seront devenues fines et blanches.

UrgoTouch : pour tous ceux qui souhaitent une plus belle cicatrice après leur intervention de chirurgie esthétique. Une technologie laser unique.

Le traitement de la cicatrice avec le laser UrgoTouch se réalise au bloc opératoire à la fin de l’acte une fois la suture chirurgicale terminée. Encore sous anesthésie, vous n’éprouverez donc aucune douleur.

Questions fréquentes sur le lifting des cuisses & Cruroplastie

Est-ce que la cruroplastie va améliorer la face externe de mes cuisses ?

La face externe de cuisse n’est pas traitée par la cruroplastie. On peut au cours de la cruroplastie faire une lipoaspiration de la culotte de cheval pour affiner la cuisse de façon générale, mais il existe un risque de dégradation de la peau en cas de relâchement cutané important.

Suis-je un bon candidat ?

Il faut remplir les critères suivants pour être un bon candidat :

    • Souffrir de l’aspect de vos cuisses
    • Avoir un relâchement cutané suffisant (et éventuellement vouloir diminuer leur volume)

Pourquoi la lipoaspiration seule ne permet pas de traiter mes cuisses ?

Les patients viennent nous voir avec des cuisses qui présentent un double problème cutané et graisseux. La lipoaspiration, affinera la cuisse et la sculptera mais ne pourra traiter que le problème graisseux, et aura même tendance à aggraver le problème cutané, il sera donc obligatoire d’ajouter un geste de re-tension cutanée dans le même temps, qui fait appel à une longue cicatrice.

Est-il possible d’éviter la cicatrice ?

En cas de relâchement cutané modéré, oui on peut sursoir à la cicatrice, en utilisant le Renuvion (technologie Plasma couplé à l’helium). Cette technique s’effectue à la suite de la lipoaspiration et a pour but d’entrainer une rétraction des tissus. Les cicatrices sont les mêmes que pour la lipoaspiration et deviennent invisibles au bout de quelques mois.

Quand peut-on voir le résultat ?

Le soir de l’intervention, vous aurez une bonne idée du résultat définitif à travers le panty, puis l’œdème va rapidement se constituer, avec des cuisses très gonflées le premier mois et mettre 3 à 6 mois pour disparaitre. Pendant cette période, vous aurez une sensibilité altérée, avec une sensation de peau cartonnée. La cicatrice prend son aspect définitif à partir d’un an d’évolution.

Comment sont les cicatrices ?

La cicatrisation est obtenue la plupart du temps en 2 à 3 semaines, initialement la cicatrice est fine, puis elle rentre dans une phase inflammatoire (rouge et en relief) les mois qui suivent, pour devenir blanche et fine après un an. Sous la contrainte mécanique de la marche, il arrive que les cicatrices s’élargissent secondairement. Cette évolution est malheureusement imprévisible et peut nécessiter une reprise chirurgicale.

 

Date de dernière mise à jour : 31/01/2024

4.7/5 - (4 votes)