Questions Fréquemment Posées

Date de dernière mise à jour : 18/01/2018

Liposuccion

72. Quelle est la meilleure période pour faire une lipoaspiration ?

Il n’y aucune période préférentielle pour pratiquer une liposuccion. C’est une opération pratiquée à longueur d’année quelle que soit la saison, avec un engouement particulier à l’approche de l’été.
L’idéal serait d’attendre de stabiliser son poids, attendre quelques mois après un amaigrissement rapide et brutal, et aussi avant et après un accouchement.

71. Le résultat est-il définitif ?

Oui, si on garde un poids stable. A la puberté, le nombre de cellules graisseuses (adipocytes) est fixe et reste invariable quel que soit le poids.
L’ensemble de ces cellules est comparable à une éponge, une prise de poids se traduit par le gonflage et le dégonflage de cette éponge. Les cellules se chargent de graisse mais ne se multiplient pas.
Les cellules éliminées par aspiration ne sont pas remplacées, rien n’empêche les cellules restantes de gonfler, mais leur densité devenue faible, elles ne pourront pas déformer les contours de la silhouette. C’est ce qui rend le résultat définitif.

70. Quels sont les résultats de la liposculpture ?

La liposculpture est une excellente technique pour donner une nouvelle silhouette au corps. Les résultats sont permanents et l’intervention ne laisse pratiquement pas de cicatrices.

69. Est ce qu’il y a des soins médicaux postopératoires ?

Ils se limitent à désinfecter les petites incisions. Souvent il n’y a pas de points de suture à enlever, car ils sont faits avec un fil qui se résorbe spontanément.

68. Est ce qu’on souffre après cette intervention ?

La liposculpture est effectuée sous anesthésie. Le patient reste éveillé durant la durée de l’intervention. Une sensation comparable à des courbatures apparaît durant deux ou trois jours. Une prise de médicaments contre la douleur atténue ces signes. Ces sensations sont de toute façon améliorées par le port de la gaine.

67. Que veut dire chirurgie ambulatoire ?

Cela signifie qu’aucune hospitalisation n’est nécessaire. La patiente est de retour à son domicile quelques heures après son intervention et aucune interruption de ses activités habituelles ne sera indispensable.

66. Est-il vrai qu’on ne perd pas de poids après une Liposuccion ?

Faux. Le but de l’opération est plus de redéfinir des formes que de perdre des kilos, on peut perdre une ou deux tailles de vêtements, néanmoins, il y a toujours une perte de poids. Sachant que la graisse est peu dense, elle est de 0.75, l’aspiration d’un litre de graisse se traduit par une perte de 750 grammes seulement. De plus, la plupart des femmes sont mieux dans leur peau, elles maigrissent dans les six mois après l’opération.

65. A quel âge peut-on bénéficier d’une Liposuccion ?

Après la puberté, il n’y a pas d’âge pour bénéficier de cette intervention dès que la croissance est terminée et la répartition de la graisse s’est stabilisée. La seule limite concrète est l’existence d’une peau particulièrement relâchée qui n’apporterait pas la probabilité d’une rétraction cutanée suffisante pour obtenir un résultat satisfaisant. Dans ce cas, il faut enlever, simultanément ou bien ultérieurement, l’excès de peau superflu.

64. Quelles sont les parties du corps qui peuvent être traitées ?

Toutes les régions du corps où la graisse s’accumule déformant les contours normaux, sans que l’exercice physique ni les régimes bien conduits, ne puissent les modifier. Ceci est vrai aussi bien pour l’homme que pour la femme, dés la fin de la puberté.
Cependant, les demandes les plus fréquentes concernent : La face externe des cuisses (culotte de cheval), le ventre, la taille, les genoux et les chevilles, puis les bras et le dos et enfin le double-menton.

63. Qui peut bénéficier de la liposculpture ?

Le candidat idéal pour la liposculpture est une personne de poids normal avec des excès de graisse localisés dans des zones précises et avec une peau de bonne qualité. Le patient doit être en bonne santé.

Nymphoplastie

23. Combien de temps après une nymphoplastie peut-on avoir des rapports sexuels ?

Il est conseillé d’attendre un mois après l’intervention avant d’avoir des rapports sexuels pour avoir une bonne cicatrisation des tissus.

22. Quels sont les risques d’une nymphoplastie ?

Réalisée par un Chirurgien qualifié en Chirurgie plastique, reconstructrice et esthétique ou par un Chirurgien habilité à réaliser de la chirurgie intime, la nymphoplastie est une intervention de pratique courante et sûre. Comme dans toute chirurgie des complications sont rares mais possibles, elles sont détaillées dans la fiche d’information de la Société Française de Chirurgie esthétique et plastique. Le suivi post opératoire est donc indispensable.

21. Beaucoup de femmes sont-elles complexées par leurs petites lèvres ? Que peut apporter la réduction des lèvres génitales ?

Des petites lèvres trop grandes et gênantes sont assez fréquentes mais comme pour toute la chirurgie intime, il est souvent difficile d’en parler. Le choix du chirurgien pour une nymphoplastie est important car il nécessaire de pouvoir exprimer en toute confiance ces complexes. Il ne faut pas avoir honte d’exprimer ses complexes intimes. Il faut en parler au chirurgien qui est là pour vous écouter et vous conseiller. Dans certains cas, il n’existe pas de vraie hypertrophie des petites lèvres et il n’y a pas alors nécessité d’intervention. Au contraire dans d’autres cas, il existe une véritable hypertrophie des petites lèvres (petites lèvres trop grandes), mais la patiente ne sait pas qu’une intervention existe.

20. Quelle est la durée de l’intervention de nymphoplastie ?

En moyenne une intervention de nymphoplastie dure 45 minutes environ.

19. Quelle est la durée de séjour à la clinique pour une nymphoplastie ?

Pour une réduction des lèvres : Ambulatoire. Cela signifie qu’aucune hospitalisation n’est nécessaire. La patiente est de retour à son domicile quelques heures après son intervention.

18. Est-ce que la nymphoplastie est douloureuse ?

La nymphoplastie est une intervention peu douloureuse en général. Des antalgiques adaptés sont prescrits. La réduction des petites lèvres génitales a lieu sous anesthésie générale et vous ne ressentez rien pendant l’intervention.

Lifting bras

33. En maillot de bain, les cicatrices sont elles visibles ?

La cicatrice de lifting de bras est située à la face interne des bras. Elle est donc très peu visible, mais présente.

32. Pourquoi proposer un lifting de bras et non une lipoaspiration sans rançon cicatricielle ?

Le lifting de bras est réservé aux patient(e)s qui présentent un excès de peau au niveau du bras associé ou non à un excès de graisse. Lorsqu’il existe un excès de graisse, le traitement adéquat est la lipoaspiration.

31. Après combien de temps peut-on refaire du sport après un lifting de bras ?

La pratique du sport ne sera reprise qu’après un mois.

30. Quand peut-on reprendre ses activités normales après un lifting de bras ?

Tous les mouvements des bras sont possibles après 3 semaines à un mois. La reprise d’une activité normale est possible après ce délai.

29. L’intervention de lifting de bras est-elle douloureuse ?

Cette intervention n’est classiquement pas douloureuse. Elle se limite à une inconfortable tension dans les jours qui suivent l’intervention.

28. Quels sont les soins post-opératoires d’un lifting de bras ?

Ils sont très simples. Ils se résument à une douche quotidienne avec un lavage des cicatrices à l’eau et au savon. Les cicatrices doivent être séchées soigneusement. L’utilisation d’un déodorant doit être proscrit jusqu’à une parfaite cicatrisation.

27. Quels sont les risques opératoires pour un lifting de bras ?
  • Hématome : Il s’agit d’une collection de sang au niveau du bras qui survient en général dans les 24 heures suivant l’intervention. Cette complication peut imposer parfois une ré-intervention chirurgicale.
  •  Infection : Elle survient en général à partir du 3ème jour, la zone entourant la cicatrice devenant rouge et douloureuse. Le traitement est le plus souvent local par des pansements qui vont déterger la plaie.
26. Quelle est la durée d’une intervention de lifting de bras ?

L’intervention d’un lifting de bras dure entre 1h30 mn à 2 heures.

25. Où sont placées les cicatrices ?

Elles sont placées sous les bras et sont donc très peu visibles. Mais cependant visibles.

24. Quel est le principe de l’intervention chirurgicale d’un lifting de bras ?

Cette intervention est destinée à affiner les bras en retendant la peau en excès. Elle s’adresse donc aux patient(e)s ayant essentiellement des bras à peau flasque avec ou sans excès graisseux.

augmentation mammaire

45. Quelle est la meilleure période pour faire une augmentation de seins ?

Il n’y aucune période préférentielle. C’est une opération pratiquée à longueur d’année quelle que soit la saison, avec un engouement particulier à l’approche de l’été.

44. A quel âge peut-on bénéficier d’une intervention ?

A la fin de la puberté, lorsque la croissance des seins est terminée. Donc, à partir de 17 ans après l’accord parental.

43. Quelle est la durée d’arrêt de travail ?

Durée d’arrêt de travail 2 semaine, mais cela dépend surtout du type de travail.

42. Est-ce qu’on souffre après cette intervention ?

L’opération est effectuée sous anesthésie, donc ne ressent rien. Au réveil, un pansement moulant est placé sur les seins, Une sensation de tiraillement et de tension est possible, les 8-10 premiers jours, aux mouvements amples ou violents.
Mais ces sensations sont généralement supportables. Une prise de médicaments contre la douleur atténue ces signes, elles sont améliorées par le port du soutien gorge.

41. Que cette opération peut être réalisée avant les grossesses ?

Vrai. Cette opération ne gène pas les grossesses ultérieures, mais il faut un délai d’environ 1 an et demi, en moyenne avant de tomber enceinte, pour ne pas détériorer le résultat. Il faut aussi respecter un délai de 3 à 4 mois après la fin d’un allaitement.

40. Que le sport est interdit après une augmentation des seins ?

Faux. Les sports violents, les gestes amples des bras vers le haut sont déconseillés durant 4 semaines après l’opération, ainsi que la position couchée sur le ventre. Passé ce délai, il n’existe aucune restriction; la vie redevient normale, souvent plus belle…

39. Qu’après l’opération, les mamelons perdent leur sensibilité ?

Faux. Dans n’importe quelle opération chirurgicale sur la peau et les structures sous cutanées, la sensibilité est modifiée, elle peut être exagérée ou le plus souvent diminuée. Au niveau des seins la modification de la sensibilité des mamelons est quasiment toujours transitoire, la récupération se fait progressivement sur un délai de quelques mois.

39. Que les prothèses sont quand même perceptibles au toucher ?

Vrai. Des fois au niveau infèro-externe on peut sentir la prothèse au toucher car la peau est très fine, mais ce n’est pas un défaut. Lorsque les prothèses sont derrière le muscle elles sont presque imperceptibles voir complètement imperceptibles. De nombreux hommes ne savent pas que leur partenaire est porteuse de prothèses.

38. Qu’il ne faut pas exposer ses seins au soleil ?

Faux. Il ne faudra pas exposer ses cicatrices la première année, mais dés que celles ci seront définitives (environ 1ans- 1ans et demi après l’intervention) il n’existe aucune contre indication.

37. Que l’intervention peut être prise en charge par les assurances maladie ?

Vrai, théoriquement certaines patientes peuvent bénéficier d’une prise en charge avec accord préalable. Le fait d’avoir des petits seins peut causer des troubles de l’image de soi, mais ceci n’est pas considéré comme une maladie. C’est le cas du défaut de développement des seins, les asymétries et la reconstruction des seins après ablation partielle ou totale d’un sein suite à un cancer.

Réduction mammaire

54. A partir de quel âge peut-on bénéficier d’une réduction ?

Dès la fin de la puberté, jusqu’à ce que la croissance des seins soit terminée. Il est préférable d’intervenir dès l’âge de 17 ans, le résultat cosmétique est d’autant meilleur que la chirurgie a été précoce, la peau étant plus tonique, non vergeturée et la glande pas encore complètement ptosée.

53. Que cette opération peut être réalisée avant les grossesses ?

Vrai. Cette opération ne gène pas les grossesses ultérieures. Une éventuelle grossesse ne devrait être envisagée qu’à la fin de la première année postopératoire pour ne pas détériorer le résultat. Il faut aussi respecter un délai de 6mois après la fin d’un allaitement.

52. A quel âge peut-on bénéficier d’une intervention de réduction mammaire ?

A la fin de la puberté, lorsque la croissance des seins est terminée. Donc, à partir de 17 ans après l’accord parental.

51. Quelle est la durée d’arrêt de travail ?

Durée d’arrêt de travail : 3 semaines environ, mais cela dépend surtout du type de l’intervention.

50. Que le sport est interdit après une augmentation des seins ?

Faux. Les sports violents, les gestes amples des bras vers le haut sont déconseillés durant 4 semaines après l’opération, ainsi que la position couchée sur le ventre. Passé ce délai, il n’existe aucune restriction.

49. Le résultat esthétique est-il visible immédiatement ?

Le changement d’aspect est manifeste et la sensation de légèreté est constante. Après ablation du pansement vers le 15ème jour, les seins sont œdémateux et gonflés, légèrement plus hauts et rondes dans leur pôle supérieur, aplatis dans leur pôle inférieur. Les seins prendront leur forme définitive sous l’effet de la pesanteur, avec des aréoles qui «regardent en face» et un galbe parfait à partir du sixième moins post-opératoire environ.

48. Est ce qu’il y a le moindre risque de maladies ou de cancer ?

La chirurgie du sein ne peut pas donner de maladies, bien au contraire : les risques de maladies de seins augmente proportionnellement à la quantité de glande, à l’occasion de cette chirurgie le tissu glandulaire enlevé est envoyé systématiquement au laboratoire d’anatomopathologie pour dépister tout éventuel cancer.

47. Est ce que c’est une intervention douloureuse ?

L’intervention n’est particulièrement douloureuse. Elle reste moins douloureuse qu’une augmentation mammaire.

46. Que l’on ne peut pas allaiter après une diminution de seins ?

Vrai. Généralement après l’intervention les femmes ne peuvent plus allaiter car la présence des cicatrices dans la lande mammaire peut empêcher au lait de sortir; cependant les canaux galactophores qui conduisent le lait jusqu’au mamelon sont respectés sur une partie plus petite de glande mammaire et des fois on peut retrouver l’allaitement après cette intervention, mais on ne peut pas le garantir avec certitude. Dans le cas des gigantomasties (seins géants) on peut utiliser d’autres techniques qui peuvent compromettre cette fonction.

Lifting Temporal

61. Cette intervention est-elle douloureuse ?

Généralement elle n’est pas douloureuse. Mais, donne des sensations de tension au niveau de la tempe.

60. Après combien de temps on est présentable ?

Les cicatrices étant de plus localisées dans les cheveux, il est possible de reprendre ses activités normales après 48 à 72 heures

59. Quels sont les risques opératoires ?

– L’Hématome: il s’agit d’une collection de sang au niveau de la tempe. Un pansement compressif est réalisé en fin d’intervention pour éviter cela. Parfois, il peut nécessiter l’évacuation des caillots de sang par un appareil d’aspiration.
– L’Infection: elle est à l’origine d’une fièvre et de douleurs et rougeurs au niveau de la cicatrice. Elle est le plus souvent traitée par des soins locaux quotidiens, mais peut parfois nécessiter une courte ré intervention.
– L’Impossibilité de bouger le sourcil: cette complication est due au traumatisme d’un nerf destiné à remonter le sourcil. Elle est rare est le plus souvent transitoire.

58. Quelle est la durée de l’intervention ?

Trois quarts d’heure à une heure.

57. Quels sont les modes d’anesthésie possible ?

Cette intervention de courte durée peut aisément être réalisée sous anesthésie locale.

56. Où sont placées les cicatrices ?

Celles ci sont au nombre de deux et sont situées au niveau de la tempe dans les cheveux. Cette intervention peut être faite sous endoscopie de façon à minimiser les cicatrices.

55. A qui s’adresse cette intervention ?

Cette intervention de lifting temporal ou lifting de la pince mannequin est destinée à remonter la queue du sourcil, et donc à éclairer le regard. Elle est effectuée chez la femme jeune pour embellir le visage et chez la femme plus mure pour remonter le sourcil qui s’est vu retomber progressivement avec la temps, donnant un effet de rajeunissement manifeste.