Skip to main content

Deux cents chirurgiens esthétiques demandent aux autorités d’interdire la délivrance de ces produits pour gonfler les lèvres, disponibles sans ordonnance en pharmacie.

Alerte et mobilisation générale de toute la profession

Objectif : mettre fin au phénomène des faux médecins.

Face à la croissance exponentielle de l’activité de ces injectrices illégales (esthéticiennes ou coiffeuses, manucures ou même prothésistes oculaires), sans aucune compétence, qui sévissent sur les réseaux sociaux et des séquelles irréversibles pour leurs victimes, syndicats et sociétés savantes des chirurgiens plasticiens se mobilisent pour alerter les pouvoirs publics.

Pour la première fois des plaintes pénales concertées ont été déposées par le Syndicat National de Chirurgie Plastique Reconstructrice et Esthétique (SNCPRE) contre les injectrices illégales. Le temps des poursuites est venu. Les pouvoirs publics doivent saisir l’opportunité d’épargner les futures victimes de telles pratiques.

Nous, chirurgiens plasticiens spécialisés en chirurgie réparatrice et esthétique sommes extrêmement préoccupés par cette explosion d’actes illégaux par exercice illégal de la médecine en France, malheureusement très largement médiatisés par les réseaux sociaux, touchants une population extrêmement jeune et c’est pour cela qu’aujourd’hui nous, Syndicat SNCPRE, avons décidé d’organiser une conférence de presse.

Le Syndicat SNCPRE, pour rappel, existe depuis plus de 50 ans, il a été décidé de le créer (syndicat professionnel, loi Waldeck-Rousseau) car il y avait déjà à l’époque le besoin de protéger notre profession et nos patients. Protéger notre profession car pour être chirurgien plasticien spécialisé en chirurgie réparatrice et esthétique et pratiquer médecine et chirurgie esthétique, c’est 15 ans de formation médicale assidue, un concours d’entrée en médecine, un concours d’internat de spécialité médicale extrêmement difficile, ensuite 2 à 4 ans de clinicat, formation hautement qualifiante en tant que chef de clinique-assistant à la faculté. Donc il faut être extrêmement spécialisé pour devenir chirurgien, c’est beaucoup de travail, beaucoup d’études et bien sûr de connaissances spécifiques.

N’importe qui ne peut pas faire des injections. La plupart du temps, les médecins qui pratiquent les injections sont des médecins qui ont été formés pour les faire, qu’ils soient chirurgiens plasticiens mais également des dermatologues ou des médecins esthétiques. Les injections sont réservées aux médecins, et pour les chirurgiens dentaires la sphère oro-buccale exclusivement. Donc les injections ne peuvent être pratiquées que par des médecins.

Nous voulons nous battre pour la santé de nos patients mais aussi pour la réputation de notre chirurgie. Si on dit complication de chirurgie esthétique ou de médecine esthétique, on pense tout de suite à notre profession et c’est faux. En ce moment, la majorité des complications sont dues à des actes illégaux par des nonmédecins, souvent des femmes, des bloggeuses, des instagrameuses, parfois des paramédicaux qui ne peuvent pas injecter dans des conditions de sécurité.

Les injections ça pénètre la peau, les produits ont des qualités mais il y a aussi des effets secondaires qu’il faut connaitre et gérer. Un peu de gonflement ou œdème, un peu d’inflammation, c’est normal. S’il y a trop d’œdème, c’est déjà un peu plus compliqué, s’il y a une infection, c’est une vraie complication.

Ces faux médecins sont dans l’illégalité totale et mettent votre vie en danger. J’ai été alerté dès les années 2000 par nos collègues étrangers, mexicains, sud-américains et asiatiques qui publiaient des complications terribles de ces injections. On se rendait compte que des femmes mourraient dans des hôpitaux parce qu’elles avaient été injectées avec des produits de comblement illicites, interdits, du silicone industriel, de l’huile de paraffine, des fragments de plexiglas, mais également des copies de produits de comblement existants officiellement sur le marché mais non-stériles, contaminés par des bactéries.

Désormais cet exercice illégal existe en France, ce n’est pas acceptable et le grand public doit être absolument alerté. Les patients ne doivent pas être injectés par des personnes dont ils ne peuvent pas vérifier les compétences professionnelles, en aucun cas être injectés dans des Botox party ou dans des injectables party. Il faut que cela soit dans un cabinet médical avec un médecin clairement identifié, en aucun cas être injecté à domicile. Les patients se mettent en danger.

Nous avons alerté les pouvoirs publics, le docteur Adel Louafi Président du syndicat vous expliquera dans le détail tout ce que nous avons fait. Nous avons écrit récemment à l’Ordre des Pharmaciens pour leur signaler les ventes sur Internet à des non médecins, à l’Ordre National des Médecins qui dans l’immédiat est impuissant puisqu’il s’agit de non-médecins, l’Agence Nationale de Sécurité du Médicament (ANSM) qui est systématiquement mise en copie, la Direction Générale de la Concurrence et de la Répression des Fraudes qui nous dit être impuissante, les Agences Régionales de Santé qui pourraient éventuellement faire quelque chose mais qui pour l’instant n’en ont pas les moyens et le docteur Dominique Debray qui est ici présent vous expliquera pourquoi.

Toutes les autorités administratives et judiciaires françaises doivent nous aider et nous effectuons également un travail au niveau européen pour que ces actes d’exercice illégal de la médecine cessent, pour que nous n’ayons plus ces jeunes femmes en septicémie parce qu’elles ont des nécroses et des décharges bactériologiques avec des germes extrêmement résistants aux antibiotiques.

Dr. Catherine BERGERET-GALLEY, chirurgien plasticien
Secrétaire Générale du Syndicat National de Chirurgie Plastique Reconstructrice et Esthétique (SNCPRE).
Vice-présidente de la SOFCEP (Société Française de Chirurgie Esthétique et Plastique)
Membre de la SOFCPRE (Société Française de Chirurgie Plastique Reconstructrice et Esthétique).

sncpre.org

Les signataires :

Adel Louafi, chirurgien plastique reconstructrice et esthétique à Paris, président du SNCPRE ; Catherine Bergeret-Galley, chirurgien plastique reconstructrice et esthétique Paris, secrétaire générale du SNCPRE, présidente de la société française des chirurgiens esthétiques plasticiens (SOFCEP).

Gilbert Vitale, chirurgien plastique reconstructrice et esthétique à Lyon, trésorier du SNCPRE ; Sebastien Garson, chirurgien plastique reconstructrice et esthétique à Senlis, vice-président du SNCPRE ; Vincent Hunsinger, chirurgien plastique reconstructrice et esthétique à Paris, secrétaire général adjoint du SNCPRE ; Louise Boulart, chirurgien plastique reconstructrice et esthétique à Paris, vice-trésorière du SNCPRE ; Bruno Alfandari, chirurgien plastique reconstructrice et esthétique à Bordeaux, administrateur du SNCPRE ; Jean-Baptiste Andreoletti, chirurgien plastique reconstructrice et esthétique à Belfort, administrateur du SNCPRE ; Florent Bonnet, chirurgien plastique reconstructrice et esthétique à Dijon, administrateur du SNCPRE ; Christophe Desouches, chirurgien plastique reconstructrice et esthétique à Marseille, administrateur du SNCPRE ; Richard Abs, chirurgien plastique reconstructrice et esthétique à Marseille ; Sylvie Abraham, chirurgien plastique reconstructrice et esthétique à Paris ; Dominique Antz, chirurgien plastique reconstructrice et esthétique à Mulhouse ; Bachir Athmani, chirurgien plastique reconstructrice et esthétique à Paris ; Michael Atlan, chef de service chirurgie plastique reconstructrice et esthétique à l’hôpital Tenon, à Paris (AP-HP) ; Thérèse Awada, chirurgien plastique reconstructrice et esthétique à Paris ; Armand Azencot, chirurgien plastique reconstructrice et esthétique à Bordeaux ; Richard Aziza, chirurgien plastique reconstructrice et esthétique à Paris ; Mohamed Baba Aissa chirurgien plastique reconstructrice et esthétique à Thionville ; Behzad Badie Modiri, chirurgien plastique reconstructrice et esthétique à Paris ; Alexandre Baratte, chirurgien plastique reconstructrice et esthétique à Trélazé ; Caroline Bartolin, chirurgien plastique reconstructrice et esthétique à Avignon ; Catherine Baudouin, chirurgien plastique reconstructrice et esthétique à Caen ; Jean-Charles Bayol, chirurgien plastique reconstructrice et esthétique à Lyon ; Fouad Belfkira, chirurgien plastique reconstructrice et esthétique à Lyon ; Louis Benelli, chirurgien plastique reconstructrice et esthétique à Paris ; Thomas Benhaim, chirurgien plastique reconstructrice et esthétique à Chantilly ; Stéphane Berdah, chirurgien plastique reconstructrice et esthétique à Boulogne-Billancourt ; Marion Beuzeboc, chirurgien plastique reconstructrice et esthétique à Rennes ; Jean-Christophe Bichet, chirurgien plastique reconstructrice et esthétique à Paris ; David Bocarra, PUPH chirurgie plastique reconstructrice et esthétique APHP Saint-Louis Paris ; Vanessa Bollecker, chirurgien plastique reconstructrice et esthétique à Strasbourg ; Thierry Bonvallot, chirurgien plastique reconstructrice et esthétique à Paris ; Luc Bottero, chirurgien plastique reconstructrice et esthétique à Annecy ; Denis Boucq, chirurgien plastique reconstructrice et esthétique à Nice ; Antonio Brancati, chirurgien plastique reconstructrice et esthétique à Nantes ; Nicolas Brault, chirurgien plastique reconstructrice et esthétique à Paris ; Bernard Candon, chirurgien plastique reconstructrice et esthétique à Montpellier ; Alexandre Capon, chirurgien plastique reconstructrice et esthétique à Marcq-en-Baroeul ; Raphael Carloni, chirurgien plastique reconstructrice et esthétique au Havre ; Nicolas Caye, chirurgien plastique reconstructrice et esthétique à La Roche-sur-Yon ; Michel Chabaud, chirurgien plastique reconstructrice et esthétique à Bandol ; Laura Chanel, chirurgien plastique reconstructrice et esthétique à La Garenne-Colombe ; Korinne Chardel-Van Haaften, chirurgien plastique reconstructrice et esthétique à Brest ; Mohamed Cherif, chirurgien plastique reconstructrice et esthétique à Cabestany ; Nathalie Coatmellec, chirurgien plastique reconstructrice et esthétique à Aix-en-Provence ; Eléonore Cohen Hayoun, chirurgien plastique reconstructrice et esthétique à Paris ; Thomas Colson, praticien hospitalier en chirurgie plastique reconstructrice et esthétique à Pontoise ; Benoît Coustal, chirurgien plastique reconstructrice et esthétique à Montauban ; Benoît Couturaud, chirurgien plastique reconstructrice et esthétique à Paris ; Madalina Creuset, chirurgien plastique reconstructrice et esthétique à Avranches ; Sarra Cristofari, Mcu-ph chirurgie plastique reconstructrice et esthétique à l’hôpital Tenon à Paris (AP-HP) ; Cédric Crouzet, chirurgien plastique reconstructrice et esthétique à Montluçon ; Myriam Dallaserra, chirurgien plastique reconstructrice et esthétique à Paris ; Ghattas Daoud, chirurgien plastique reconstructrice et esthétique à Paris ; Antoine de Runz, chirurgien plastique reconstructrice et esthétique à Metz ; Jean-François Delahaye, chirurgien plastique reconstructrice et esthétique à Lorient, président du conseil régional de l’Ordre des médecins de Bretagne ; Thomas Delaporte, chirurgien plastique reconstructrice et esthétique à Lyon ; Flore Delaunay, chirurgien plastique reconstructrice et esthétique à Saint-Grégoire ; Alexis Delobaux, chirurgien plastique reconstructrice et esthétique à Agen ; Hugo Deluard, interne en chirurgie plastique ; Guillaume Drossard, chirurgien plastique reconstructrice et esthétique à Talence ; Franck Dupeyron, chirurgien plastique reconstructrice et esthétique à Saint-Cyr-sur-Loire ; Pascal Dupuis, chirurgien plastique reconstructrice et esthétique à Fontainebleau ; Adrien Durazzo, chirurgien plastique reconstructrice et esthétique à Saint-Maur-des-Fossés ; Didier Durlacher, chirurgien plastique reconstructrice et esthétique à Saint-Laurent-du-Var ; Jean-Brice Duron, chirurgien plastique reconstructrice et esthétique à Paris ; Dai Duroure-Jia, chirurgien plastique reconstructrice et esthétique à Grenoble ; Marie-Charlotte Dutot, chirurgien plastique reconstructrice et esthétique à Paris ; Alain Duvernay, chirurgien plastique reconstructrice et esthétique à Chalon-sur-Saône ; Franck Falkenrodt, chirurgien plastique reconstructrice et esthétique à Bordeaux ; Franck Faramarz, chirurgien plastique reconstructrice et esthétique à Saint-Maur-des-Fossés ; Thierry Faure, chirurgien plastique reconstructrice et esthétique à Meylan ; Luc Fernandez, chirurgien plastique reconstructrice et esthétique à Angers ; Gérard Flageul, chirurgien plastique reconstructrice et esthétique à Paris ; Gérald Franchi, chirurgien plastique reconstructrice et esthétique à Paris ; Claude Frechette, chirurgien plastique reconstructrice et esthétique à La Chaussée-Saint-Victor ; Marc Fresco, chirurgien plastique reconstructrice et esthétique à Albi ; Arthur Gal, interne en chirurgie plastique ; Hélène Gardet, chirurgien plastique reconstructrice et esthétique à Bordeaux ; Massimo Gianfermi, chirurgien plastique reconstructrice et esthétique à Paris ; Julien Gibrila, chirurgien plastique reconstructrice et esthétique à Montpellier ; Jessica Gosset, chirurgien plastique reconstructrice et esthétique à Nancy ; Nicolas Gounot, chirurgien plastique reconstructrice et esthétique à Lyon ; Marie-Françoise Guillou-Garnier, chirurgien plastique reconstructrice et esthétique à Chambray-Les-Tours ; Jonathan Haddad, chirurgien plastique reconstructrice et esthétique à Paris ; Mazhar Hamati, chirurgien plastique reconstructrice et esthétique à Troyes ; Camille Hanriat, chirurgien plastique reconstructrice et esthétique à Lyon ; Gilles Henryon, chirurgien plastique reconstructrice et esthétique à Saint-André-Les-Vergers ; Camille Herard, chirurgien plastique reconstructrice et esthétique à Saint-Benoît-La-Forêt ; Barbara Hersant, chirurgien plastique reconstructrice et esthétique au CHU Henri-Mondor à Créteil ; Christophe Jaillant, chirurgien plastique reconstructrice et esthétique à La Réunion ; Jean-Luc Jauffret, chirurgien plastique reconstructrice et esthétique à Marseille ; Franck Jorquera, chirurgien plastique reconstructrice et esthétique à Montpellier ; Stéphane Kassab, chirurgien plastique reconstructrice et esthétique à Paris ; Quentin Kopp, chirurgien plastique reconstructrice et esthétique à Bordeaux ; Cédric Kron, chirurgien plastique reconstructrice et esthétique à Paris ; Thierry Ktorza, chirurgien plastique reconstructrice et esthétique à Paris ; Béatrice Lafarge Claoue, chirurgien plastique reconstructrice et esthétique à Paris ; Malic Lahbabi, chirurgien plastique reconstructrice et esthétique à L’Isle-Adam ; Guillaume Lasserre, chirurgien plastique reconstructrice et esthétique à Villefranche-sur-Saône ; Antoine Lavie, chirurgien plastique reconstructrice et esthétique à Marseille ; Bruno Lavigne, chirurgien plastique reconstructrice et esthétique à Toulouse ; Romain Lavocat, chirurgien plastique reconstructrice et esthétique à Bordeaux ; Bruno Le Fourn, chirurgien plastique reconstructrice et esthétique à Nantes ; Marc Leandris, chirurgien plastique reconstructrice et esthétique à Limoges ; Philippe Levan, chirurgien plastique reconstructrice et esthétique à Paris ; Jerry Levy, chirurgien plastique reconstructrice et esthétique à Paris ; Ludovic Lievain, chirurgien plastique reconstructrice et esthétique à Rouen ; Federico Loreto, chirurgien plastique reconstructrice et esthétique à Paris ; Johan Luce, chirurgien plastique reconstructrice et esthétique à Paris ; Yoni Madar, chirurgien plastique reconstructrice et esthétique à Paris ; Rani Makhoul, chirurgien plastique reconstructrice et esthétique à Paris ; David Maladry, chirurgien plastique reconstructrice et esthétique à Paris ; Nathaniel Malca, chirurgien plastique reconstructrice et esthétique à Paris ; Karim Mamlouk, chirurgien plastique reconstructrice et esthétique à Paris ; Jessica Marthan, chirurgien plastique reconstructrice et esthétique à Saint-Nazaire ; Éric Martin, chirurgien plastique reconstructrice et esthétique à Caluire-et-Cuire ; Corinne Matusiak, chirurgien plastique reconstructrice et esthétique à Sarreguemines ; Victor Medard de Chardon, chirurgien plastique reconstructrice et esthétique à Cannes ; Joseph Mellul, chirurgien plastique reconstructrice et esthétique à Lille ; Jean-Paul Meningaud, PUPH chirurgie plastique reconstructrice et esthétique au CHU Henri-Mondor à Créteil ; Roman Merle, chirurgien plastique reconstructrice et esthétique à Antibes ; Hicham Mezzine, chirurgien plastique reconstructrice et esthétique à Valence ; Marie-Christine Missana, chirurgien plastique reconstructrice et esthétique à Monaco ; Marie-Catherine Monteil, chirurgien plastique reconstructrice et esthétique à Cagnes-sur-Mer ; Raphaël Nail-Barthelemy, chirurgien plastique reconstructrice et esthétique à Marseille ; Vlad Negulescu, chirurgien plastique reconstructrice et esthétique à Lyon ; Ngoc Thông Nguyen, chirurgien plastique reconstructrice et esthétique à Enghien-Les-Bains ; François Niforos, chirurgien plastique reconstructrice et esthétique à Lyon ; Djaffar Ould-Ali, chirurgien plastique reconstructrice et esthétique à Paris ; Sarah Oulharj-Rosan, chirurgien plastique reconstructrice et esthétique à Besançon ; Camille Ozil, chirurgien plastique reconstructrice et esthétique à Paris ; Pierre-Olivier Paradol, chirurgien plastique reconstructrice et esthétique à Saint-Étienne ; Armand Paranque, chirurgien plastique reconstructrice et esthétique à Paris ; Jean-François Pascal, chirurgien plastique reconstructrice et esthétique à Lyon ; Pierre Passy, chirurgien plastique reconstructrice et esthétique à Paris ; Julien Pauchot, chirurgien plastique reconstructrice et esthétique à Clermont-Ferrand ; Philippe Paulhe, chirurgien plastique reconstructrice et esthétique à Hyères ; Edouard Paulus, chirurgien plastique reconstructrice et esthétique à Poitiers ; Jean Pedinielli, chirurgien plastique reconstructrice et esthétique à Ajaccio ; Philippe Pelissier, chirurgien plastique reconstructrice et esthétique à Paris ; Philippe Pelissier, chirurgien plastique reconstructrice et esthétique au CHU de Bordeaux ; Arnaud Petit, chirurgien plastique reconstructrice et esthétique à Paris ; Anne-Claire Pierrefau Lagrange, chirurgien plastique reconstructrice et esthétique à Lyon ; Mathieu Piquet, chirurgien plastique reconstructrice et esthétique à Aix-en-Provence ; Éric Plot, chirurgien plastique reconstructrice et esthétique à Paris ; Sylvie Poignonec, chirurgien plastique reconstructrice et esthétique à Paris ; Benoît Potier, chirurgien plastique reconstructrice et esthétique à Cholet ; Alexandre Prud’homme, chirurgien plastique reconstructrice et esthétique à Béziers ; Jean Rahme, chirurgien plastique reconstructrice et esthétique à Valence ; Natalie Rajaonarivelo, chirurgien plastique reconstructrice et esthétique à Paris ; Florence Rampillon Fouquet, chirurgien plastique reconstructrice et esthétique à Toulouse ; Hervé Raspaldo, chirurgien plastique reconstructrice et esthétique à Genève ; Anne-François Reau, chirurgien plastique reconstructrice et esthétique à Bordeaux ; Christophe Reinbold, chirurgien plastique reconstructrice et esthétique à Villeurbanne ; Kessara Rem, chirurgien plastique reconstructrice et esthétique à Paris ; Karine Ricci, chirurgien plastique reconstructrice et esthétique à Saint-Cyr-sur-Loire ; Samuel Riot, chirurgien plastique reconstructrice et esthétique à Toulouse ; Juan Carlos Rivera, chirurgien plastique reconstructrice et esthétique à Strasbourg ; Nicolas Robert, chirurgien plastique reconstructrice et esthétique à Paris ; Matthieu Roche, chirurgien plastique reconstructrice et esthétique à Dijon ; Golda Romano, chirurgien plastique reconstructrice et esthétique à Paris ; Jean-Christophe Rose, chirurgien plastique reconstructrice et esthétique à Amiens ; Frédéric Rouanet, chirurgien plastique reconstructrice et esthétique à Nice ; Hazem Sadek, chirurgien plastique reconstructrice et esthétique à Grenoble ; Michel Saiveau, chirurgien plastique reconstructrice et esthétique à Poitiers ; Christelle Santini, chirurgien plastique reconstructrice et esthétique à Paris ; Frédéric Sarfati, chirurgien plastique reconstructrice et esthétique à Paris ; Thomas Schohn, chirurgien plastique reconstructrice et esthétique à Colmar ; Bernard Schuhmacher, chirurgien plastique reconstructrice et esthétique à Le Bouscat ; Frédéric Seigle-Murandi, chirurgien plastique reconstructrice et esthétique à Haguenau ; Rami Selinger, chirurgien plastique reconstructrice et esthétique à Paris ; Philippe-Lazare Sellam, chirurgien plastique reconstructrice et esthétique à Paris ; Julien Serri, chirurgien plastique reconstructrice et esthétique à Marseille ; Thomas Sorin, chirurgien plastique reconstructrice et esthétique à Bordeaux ; Laurent Soubirac, chirurgien plastique reconstructrice et esthétique à Toulouse ; François Soulhiard, chirurgien plastique reconstructrice et esthétique à Saint-Étienne ; Fabrice Stricher, chirurgien plastique reconstructrice et esthétique à Strasbourg ; Nathaniel Stroumza, chirurgien plastique reconstructrice et esthétique à Paris ; Yves Surlemont, chirurgien plastique reconstructrice et esthétique à Bois-Guillaume ; Mohcine Taizou, chirurgien plastique reconstructrice et esthétique à Toulouse ; Xavier Tassin, chirurgien plastique reconstructrice et esthétique à Paris ; Richard Tessier, chirurgien plastique reconstructrice et esthétique à Bordeaux ; Jim Tran Quan, chirurgien plastique reconstructrice et esthétique au Havre ; Cindy Uzzan, chirurgien plastique reconstructrice et esthétique à Paris ; Alexandre Vairinho, chirurgien plastique reconstructrice et esthétique à Paris ; Damien Van Der Stegen, chirurgien plastique reconstructrice et esthétique à Lyon ; Thierry Van Hemelryck, chirurgien plastique reconstructrice et esthétique aux Sables-d’Olonne ; Grégoire Van Straaten, interne en chirurgie plastique ; Dominique Vasse, chirurgien plastique reconstructrice et esthétique à Saint-Jean L’Union ; Christèle Vasseur, chirurgien plastique reconstructrice et esthétique à Avignon ; Nelly Vidali, chirurgien plastique reconstructrice et esthétique à Bordeaux ; Véronique Voinchet, chirurgien plastique reconstructrice et esthétique à Aix-en-Provence ; Alexis Wolber, chirurgien plastique reconstructrice et esthétique à Lille ; Marwen Youssef, chirurgien plastique reconstructrice et esthétique à Paris ; Gilbert Zakine, chirurgien plastique reconstructrice et esthétique à Paris ; Remy Zalta, chirurgien plastique reconstructrice et esthétique à Marseille ; Robert Zerbib, chirurgien plastique reconstructrice et esthétique à Paris ; Firas Zreiqy, chirurgien plastique reconstructrice et esthétique à Thionville.

Qu’avez-vous pensé de cette page ? Notez la !

One Comment

  • Injections d’Acide Hyaluronique, oui mais plus sans ordonnance

    Pour “mieux protéger la population des injections illégales d’acide hyaluronique”, une ordonnance est désormais obligatoire pour obtenir des dispositifs à base d’acide hyaluronique injectable, a indiqué le ministère de la Santé ce vendredi 31 mai 2024, dans la foulée de la parution d’un décret.

    Le décret paru vendredi au Journal officiel prévoit que la délivrance des dispositifs à base d’acide hyaluronique injectable sera accessible uniquement sur prescription médicale pour les patients ou clients, et dans le cadre de leur usage professionnel pour les médecins et chirurgiens.

    La délivrance reste possible en pharmacie, mais, pour le public, “uniquement sur prescription d’un médecin ou d’un chirurgien-dentiste”, a indiqué le ministère.

    Il faudra se tourner vers un médecin ou un chirurgien-dentiste pour obtenir de l’acide hyaluronique. Seuls les médecins peuvent désormais prescrire ces dispositifs pour une visée médicale ou esthétique, les chirurgiens-dentistes étant habilités à les prescrire uniquement pour une visée médicale.

    Il est donc “nécessaire que les personnes souhaitant recourir aux produits d’acide hyaluronique injectable se tournent vers leur médecin ou leur chirurgien”, a ajouté le ministère.